• Dico
  • Anagrammes
  • Rimes
  • Profils
  • Tout
×
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Phrases
  • Textes
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

🏠 > … > Citations littéraires regroupées par ouvrage > Le Mystère de la chambre jaune

Sujets connexes :

addictionnaire
Posté par addictionnaire
le 09/03/2017
Le Mystère de la chambre jaune

1. Tu ne spoileras point !

Si l'on rédigeait un décalogue de l'art de la citation littéraire, il contiendrait sûrement ce commandement : "Tu ne spoileras point !"

Pas sûr que le dieu de la citation apprécie le verbe " spoiler" (à prononcer [spoylé]), un mot d'ailleurs dans le collimateur des immortels de l'Académie française…*

Par spoiler, j'entends tout ce qui risque de gâcher le plaisir du lecteur potentiel de l'œuvre en question. Pitié, ne me raconte pas la fin de l'histoire ! C'est dommage que le travail de l'auteur - qui a savamment choisi le moment opportun pour divulguer telle ou telle information - soit saboté. Si vous considérez les bandes-annonces de films comme des briseuses de mystères, vous voyez ce que je veux dire.

Il y a quelques semaines, avant de prélever un échantillon de citations du Mystère de la chambre jaune, je pensais qu'il faudrait redoubler de vigilance pour ne pas faire fuiter l'information la plus cruciale d'un roman policier : le nom de l'assassin.

En réalité, l'auteur du roman policier - en l'occurrence Gaston Leroux - pour tenir son lecteur en haleine en le mettant sur un pied d'égalité avec son héros enquêteur - en l'occurrence Joseph Rouletabille - s'est évertué à ne rien dévoiler avant les dernières pages.

Le citateur ne risque donc pas de laisser échapper le nom de l'assassin, à moins bien sûr de ne pousser le vice jusqu'à citer le passage précis du roman où il est révélé.

Si vous n'avez jamais franchi la porte de la chambre jaune, ne craignez rien, les citations ci-dessous ne contiennent pas le moindre indice quant à l'identité du mystérieux coupable.

2. Définition du vocabulaire peu fréquent

Le Mystère de la chambre jaune a été publié en 1907. Il contient par conséquent un certain nombre de termes anciens : "poste-restante", "réticule", "roulier", le sens premier de "astuce" … À cette époque, les hommes n'appelaient pas un taxi mais un cabriolet (voiture à cheval). Ils portaient des ulsters et cachaient un oignon (montre ronde) dans le gousset de leur gilet. Ah, le charme désuet des vieilles photographies !

Pour définir ces mots d'antan, rien de tel que l'inimitable Littré.

93 citations
| Page
9
Lorsqu'en cour d'assises il apporta la clef de toute l'affaire, il ne dit pas toute la vérité.
10
Ces travaux ... devaient conduire plus tard M. et Mme Curie à la découverte du radium.
  • RADIUM
    1. n.m.
      1. Chimie Élément chimique radioactif, de la famille de l'uranium.
11
Les douze coups de minuit sonnés au coucou du laboratoire.
    • COUCOU retour du coucou dans 55 minutes
    COUCOU
    1. n.m.
      1. Pendule renfermant un petit oiseau mécanique qui sort toutes les heures en émettant le cri "coucou".
13
Nous essayâmes d'ébranler la porte, mais elle était solide.
15
Les volets étaient restés tels quels, assujettis ... par un loquet de fer.
17
Par où cet homme s'était-il évanoui ?
20
Il faut espérer que les sondages des murs, du plafond et du plancher ... nous apporteront la preuve.
  • SONDAGE
    1. n.m.
      1. « Action de sonder, de percer le sol avec une sonde. » dixit Littré

3. Informations

Les numéros de page correspondent à l'édition suivante :

ÉditeurLe livre de poche
ISBN2-253-00549-5
Date d'édition1974
Nb pages446

Infos générales sur Le Mystère de la chambre jaune :

AuteurGaston Leroux
ÉditeurPierre Lafitte
Date de parution1907

4. Note

* Pour ma part, je trouve que l'emploi du verbe spoiler est assez pertinent. Il a le mérite de revêtir une connotation négative et d'être univoque. Dommage que sa graphie porte à confusion avec son cousin "spolier". L'Office québecois de la Langue française ne l'entend pas de cette oreille et propose même de remplacer spoiler par le néologisme divulgâcher (divulguer + gâcher). Quatre syllabes à l'infinitif… il faut du courage pour employer ce truc. J'avais lu 11 pages de cet ouvrage avant que vous ne le divulgâchassiez. Sur un forum, j'ai trouvé une proposition alternative plus jolie : celui qui spoile peut être qualifié d'"émécheur" (littéralement, celui qui vend la mèche).

Évaluez cette page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Ajouter un commentaire

Quoi de beau
sur le dico ?

Emile Littré a défini le mot DÉFÉRENCE.Il y a 3 heures
Le mot ISOGAMIE fait le buzz !Il y a 11 heures
Aujourd'hui, on fête les Victorien.Il y a 19 heures
addictionnaire a rajouté le mot °KRIYA°.Il y a 1 jour
addictionnaire a rassemblé des citations pour Le Mystère de la chambre jaune.Il y a 2 semaines
leXicolore a illustré le mot piquillo.Il y a 3 semaines
Visiteur de passage a répondu au sujet l'exception qui ......... la regle.Il y a 3 semaines
voir toute l'activité

Et sur le reste du site …

omega a joué la partie Mercredi 01 juin 2016.Il y a 17 minutes
Jacques Raffin a commenté le texte Léonard pour regagner espoir.Il y a 1 jour
crisix a publié le texte Léonard pour regagner espoir.Il y a 3 jours
Bienvenue paka !Il y a 3 jours
netymologie a rajouté la phrase Et les taches s'évanouissent..Il y a 1 semaine
?

Conception du site :

nüweb - sites écologiques